Étymologie du mot

80

Pourquoi dit-on quatre-vingts ? D’où vient le format de ce nombre ?

Le nombre 80 s’écrit quatre-vingts : cette construction peut sembler étrange pour une personne qui n’est pas française. D’ailleurs, on utilise plutôt le terme huitante dans plusieurs régions de la francophonie, dont la Belgique et la Suisse.

La formulation quatre-vingts fait référence à un calcul : on multiplie le nombre 20 par 4 pour obtenir 80 (quatre-vingts = 4 x 20).

Le fait de compter par groupes de vingt s’appelle le système vicésimal (par opposition au système décimal, où l’on compte par dix). Il a une origine très ancienne, mal connue, et dont le français a gardé quelques vestiges.

Au Moyen Âge, on disait par exemple vingt et dix pour dire 30, deux vingt pour dire 40, etc. Au XVIIe siècle, on employait encore couramment six vingt (pour 120) et plus rarement sept vingt, huit vingt, et aussi tous les nombres de onze vingt à dix-neuf vingt (pour 380) ! Ensuite, seul quatre-vingts a subsisté, accompagné de quatre-vingt-dix.

Prononce-t-on le s à la fin de quatre-vingts ?

Lorsque quatre-vingts tout rond est suivi d’un nom qui commence par une voyelle, on est censé faire la liaison et donc prononcer le s avec le son [z] : quatre-vingts ans, quatre-vingts enfants. D’ailleurs, cette prononciation peut aider à savoir qu’on écrit un s à la fin de quatre-vingts : quatre-vingts euros se prononce [katrevɛ̃zøʁo] (« ka-tre-vin-zeu-ro »).

Voir également

Étymologie du mot alcool

Étymologie du prénom Alexandre

Étymologie du mot barbare

Étymologie du prénom Julien

Étymologie de l’expression mante religieuse

Étymologie de l’expression soupe au lait

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte