Genre du mot

procureur

Quel est le genre du mot procureur ?

Quand on parle d’une femme magistrate qui représente le ministère public, le mot procureur reste-t-il au masculin ou bien s’emploie-t-il aussi au féminin ? Les deux sont possibles ! On dit aujourd’hui la procureur (écrit aussi procureure) ou le procureur, pour désigner une femme qui exerce cette fonction.

En France, après la Seconde Guerre mondiale, de plus en plus de femmes s’engagent dans des études de droit. C’est surtout à partir des années 1970 que les professions juridiques se féminisent. Au départ, les femmes procureur ont continué à être désignées par ce nom employé au masculin, et cet emploi est toujours très vivant aujourd’hui.

Vers un changement de genre ?

Mais la situation évolue à la fin des années 1980. Le féminin une procureur commence à se diffuser doucement, appuyé en 1986 par une circulaire officielle sur la féminisation. En parallèle, la forme de féminin une procureure (surtout présente en Suisse et au Canada) se diffuse également et devient plus fréquente que l’autre forme de féminin.

En 1999, un guide de féminisation français propose les deux formes de féminin : une procureur ou une procureure. Plusieurs dictionnaires de l’époque admettent alors le féminin et finissent par proposer ces deux formes.

Cependant, l’Académie française continue de promouvoir l’usage du masculin le procureur pour désigner une femme, du moins jusqu’en mars 2019, date à laquelle elle prend acte de l’emploi courant de ce nom au féminin : « il est à noter que les formes féminines procureur ou, moins bien, procureure se rencontrent également ».

Comment choisir ?

Il existe donc trois façons de désigner une femme procureur : une en laissant le mot au masculin et deux en passant le mot au féminin, avec un choix orthographique à la clé. En principe, une femme qui occupe un poste de procureur choisit la façon dont elle veut être désignée et son choix devrait être respecté.

Le choix du masculin ou du féminin peut aussi refléter l’opinion, le courant de pensée de la personne qui emploie ce mot. Autrement dit, ce choix peut être connoté (ou perçu comme tel), sur un axe opposant les réactionnaires aux progressistes.

D’autres formes de féminin

Le mot procureur a d’autres sens et il a connu d’autres formes de féminin par le passé, qui n’étaient pas les mêmes selon le sens. Sans entrer dans les détails, on en donne ici un florilège : procureuse, procuratrice, procuresse, procureresse.

Voir également

Voir d’autres articles

Arbre étymologique de la racine phaínein

Contraires du mot liberté

Définition du mot dénazification

Orthographe de la phrase il n’en est rien

Prononciation du mot mœurs

Synonymes du mot vaillance

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte