Prononciation du mot

mœurs

Quelle est la prononciation du mot mœurs ?

Le mot mœurs, qui désigne des habitudes de vie ou des coutumes, se termine à l’écrit par un s qui fait débat. Sachant que le mot mœurs s’emploie toujours au pluriel, ce s fait-il partie de la prononciation ou non ? Autrement dit, doit-on prononcer [mœʁs] (« meurss ») avec le son [s] ou bien [mœʁ] (« meur ») comme dans il meurt ?

En fait, les deux prononciations sont correctes et elles sont toutes les deux en usage depuis plusieurs siècles. Voici quelques explications pour comprendre la situation et pour choisir la prononciation qui vous convient le mieux.

Un peu d’histoire

Dans le dictionnaire de Richelet (1680), c’est la prononciation avec [s] qui est donnée. C’était déjà une prononciation courante à l’époque.

En 1856, le dictionnaire de Bescherelle indique que les deux prononciations coexistent et se plaint que l’Académie française ne donne aucune indication pour trancher la question. De plus, il justifie la prononciation du son [s] par l’étymologie (mœurs vient du latin mores) et il recommande celle-ci pour éviter toute confusion avec les formes conjuguées du verbe mourir : je meurs, il meurt.

À l’inverse, Littré, en 1873, indique que faire entendre le s final « n’est pas une bonne prononciation » et conseille de dire « meur ». Malgré cela, la prononciation [mœʁs] reste très répandue.

Au cours du XXe siècle, les différents dictionnaires indiquent que la prononciation [mœʁ] est vieillie ou recherchée, alors que [mœʁs] avec le son [s] est courante ou familière.

Et aujourd’hui ?

De nos jours, la plupart des dictionnaires donnent les deux prononciations, car elles sont toutes les deux admises. Dans la dernière édition de son dictionnaire, l’Académie française se range du côté de Littré et non du côté de l’usage courant en indiquant que le s « se fait parfois entendre à tort dans le langage courant ».

Pourtant, la prononciation avec le son [s] semble la plus fréquente. Mais [mœʁ] reste utilisée par les érudits, ceux qui veulent paraître distingués ou bien par des puristes qui tentent parfois d’imposer cette prononciation autour d’eux.

Certains détracteurs de la prononciation [mœʁs] avancent que dans les mots d’une seule syllabe qui se terminent à l’écrit par -rs, le s ne se prononce pas : cours, alors, vers, etc. Cependant, il existe des contre-exemples, comme les mots mars et ours.

Voir également

Prononciation de l’expression 80 euros

Prononciation du mot cassis

Prononciation du mot moins

Prononciation du mot spritz

Prononciation du mot tome

Prononciation du mot zoo

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte