Étymologie de l’expression

ce qui ne tue pas rend plus fort

Quelle est l’origine de l’expression ce qui ne tue pas rend plus fort ?

Qui est à l’origine du proverbe ce qui ne tue pas rend plus fort ? C’est difficile à dire, car on en trouve de nombreuses traces dans plusieurs langues.

Le plus souvent, cette expression est attribuée au philosophe allemand Nietzsche, dans un texte de 1888, sous une forme qu’on peut traduire par tout ce qui ne tue pas me rend plus fort.

Certaines sources attribuent aussi ce dicton au poète allemand Goethe, ou bien à Alexandre le Grand.

En français, on trouve attesté en 1863 un proverbe similaire, traduit du portugais : tout ce qui ne tue pas engraisse.

Plusieurs variantes

Ce proverbe possède plusieurs variantes en français, avec les mots me, te ou nous : ce qui ne me tue pas me rend plus fort, ce qui ne te tue pas te rend plus fort et ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort. On peut aussi ajouter le mot tout au début du proverbe.

Voir également

Voir d’autres articles

Définition du mot drama queen

Définition du mot optimiste

Définition du mot PIB

Orthographe de l’expression vous convient

Orthographe du mot pérenne

Synonymes du mot média

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte