Étymologie de l’expression

poser un lapin

Quelle est l’origine de l’expression poser un lapin ?

Poser un lapin à quelqu’un signifie « ne pas venir au rendez-vous fixé à cette personne, sans l’en informer ». Mais on peut légitimement se demander quel est le rapport entre un lapin et le fait de faire faux bond. Nous allons décortiquer ça ensemble !

Le lapin, en argot

À la fin du XVIIIe siècle, on appelait lapin un homme qui refusait de payer. On disait voyager en lapin pour « voyager clandestinement, sans payer ». Le mot lapin a donc pris le sens de « impayé » en argot. Aussi, au siècle suivant, poser un lapin signifiait « quitter une prostituée sans l’avoir payée », et on appelait poseur de lapin les hommes qui faisaient ça.

Puis, à la toute fin du XIXe siècle, cette expression a été reprise par les étudiants, mais avec le sens actuel : « ne pas honorer un rendez-vous (en particulier amoureux) ». Il est possible que l’expression faire poser quelqu’un, qui signifiait autrefois « faire attendre quelqu’un », ait influencé ce changement de sens de poser un lapin.

Notez qu’au XVIIe siècle, on appelait lapin une histoire inventée, une anecdote que l’on ne croyait pas : on s’en moquait en disant « celle-là est de garenne », par référence au lapin de garenne, plus gros qu’un lapin ordinaire. Est-ce que c’est de là que vient le sens argotique de « homme qui fraude » qu’on retrouve au siècle suivant ? Difficile à dire…

Voir également

Voir d’autres articles

Contraires du mot basique

Définition de l’expression vider le cache

Définition du mot philosophie

Étymologie du mot politique

Orthographe de la phrase il connaît

Synonymes du mot jouer

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte