Définition de l’expression

rocher de Sisyphe

Que signifie l’expression rocher de Sisyphe ?

L’expression rocher de Sisyphe désigne une action répétitive et interminable, extrêmement éprouvante, que doit effectuer quelqu’un, et qui entraîne une douleur morale pénible. Elle désigne aussi la situation dans laquelle se trouve une telle personne. L’autre idée véhiculée par cette expression, c’est celle d’absurdité, dans le sens où les actions réalisées semblent n’avoir aucun effet.

À propos d’une tâche difficile et répétitive, d’une corvée dont on ne voit pas la fin et qui est vécue comme une punition, on parle aussi de travail de Sisyphe.

Quelle est l’histoire derrière l’expression rocher de Sisyphe ?

Sisyphe est un personnage de la mythologie grecque, qui est décrit par Homère comme l’homme le plus rusé. Il est principalement connu pour avoir défié les dieux de l’Olympe. Sisyphe indique au dieu-fleuve Asopos l’endroit où Zeus retient sa fille prisonnière, en échange d’une source. Pour se venger, Zeus demande à Thanatos, dieu de la Mort, de s’occuper de Sisyphe. Toutefois, celui-ci parvient à enchaîner Thanatos.

Zeus finit par remarquer l’absence de Thanatos, alors il demande à Hadès, dieu des Enfers, de conduire Sisyphe aux Enfers. Mais Sisyphe convainc Hadès de le laisser sortir du royaume des morts. Furieux, Zeus condamne Sisyphe à pousser un rocher jusqu’au sommet d’une colline. Cependant, à chaque fois que le rocher arrive au sommet, il retombe de l’autre côté et Sisyphe doit recommencer.

Il y a plusieurs interprétations possibles du mythe de Sisyphe. Ce personnage pourrait représenter les mouvements du Soleil ou des marées, qui se répètent cycliquement. Il peut aussi être le symbole du malheur des êtres humains et du caractère absurde de la vie. C’est cette deuxième interprétation que l’on retrouve dans Le mythe de Sisyphe, d’Albert Camus. Malgré l’obligation de réaliser une tâche pénible et sans fin, Sisyphe préfère la vie et l’abnégation plutôt que l’abandon et le désespoir.

Quels sont les équivalents de cette expression ?

L’expression rocher de Sisyphe est synonyme de éternel recommencement et de tâche interminable. Il existe également des expressions équivalentes qui font référence à d’autres évènements mythologiques.

La première expression similaire est toile de Pénélope. Elle désigne un ouvrage qui n’est jamais fini, qui doit toujours être amélioré. En l’absence d’Ulysse son mari, Pénélope est assaillie de prétendants qu’elle essaye de repousser. Pour cela, elle dit qu’elle n’épousera quelqu’un qu’après avoir fini de tisser un linceul. Cependant, pour ralentir l’échéance, elle défait la nuit tout ce qu’elle a réalisé le jour.

L’autre expression est tonneau des Danaïdes. Les Danaïdes (les 50 filles du roi Danaos) refusent d’épouser leurs cousins (les 50 fils du roi Egyptos). Le mariage finit par se faire malgré tout, mais chaque épouse décide d’assassiner son mari durant la nuit de noces. Pour ce crime, les Danaïdes sont condamnées à remplir un tonneau qui est percé et qui n’a pas de fond.

Voir également

Voir d’autres articles

Définition de l’expression en huit

Définition de l’expression gland de lait

Définition du mot adjacent

Définition du mot trans

Prononciation du mot rooibos

Synonymes du mot se cuiter

Orthodidacte, bien plus qu’un dictionnaire !

Vous aimez nos articles de dictionnaire ? 😍 Vous les trouvez simples et clairs à comprendre ?

Alors notre plateforme de formation est faite pour vous ! Conçus de la même manière, nos cours et exercices permettent de s’améliorer en français sans prise de tête. Redécouvrez le français et prenez plaisir à progresser pour des écrits sans fautes.

🍒 Et cerise sur le gâteau, Orthodidacte est spécialisé dans les écrits professionnels : de quoi donner un coup de pouce à votre carrière ! 💪

Retrouvez toutes nos offres de formation sur Orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte