Prononciation du mot

serf

Comment se prononce le mot serf ?

Le mot serf désigne une personne qui servait un seigneur, par exemple en cultivant ses terres, au Moyen Âge. Mais prononce-t-on le f, dans ce mot ? Dit-on [sɛʁ] (« ser ») ou [sɛʁf] (« serff ») ? Eh bien les deux sont possibles ! Penchons-nous sur l’histoire du mot serf pour comprendre d’où viennent ces deux prononciations.

D’où viennent les deux prononciations de serf ?

Le mot serf vient du latin servus, qui se traduit par « serviteur, esclave ». En ancien français, ce mot avait la forme serve. Vers le VIIIe siècle, par un phénomène phonétique (l’assourdissement), le son [v] de serve est devenu un [f] au masculin, ce qui a donné serfe, avec donc un f prononcé.

Vers le XVIe siècle, le f ne se prononçait plus : on disait « ser ». Ce mot rimait alors avec fer ou terre.

Mais cette prononciation sans le son [f] ne permettait pas de distinguer serf de cerf (un moindre mal…). À partir du XVIIIe siècle, sous prétexte de servir à distinguer ces deux mots, les dictionnaires précisent unanimement que le f doit se prononcer dans serf. Mais pour autant, la prononciation sans [f] continue d’être employée.

De nos jours, la situation est à peu près la même : les deux prononciations coexistent et se valent toutes les deux, sauf qu’aucune d’elles n’est particulièrement recommandée. Chacun choisit donc la prononciation qui lui convient le mieux !

Voir également

Voir d’autres articles

Contraires du mot avare

Contraires du mot pessimiste

Définition du mot épistolaire

Définition du mot ingrat

Orthographe de la phrase j’ai dit

Orthographe du mot professeur au féminin

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte