Définition du mot

beurette

Que veut dire le mot beurette ?

Une beurette est une femme française d’origine maghrébine, une femme beure, avec l’idée que cette femme s’est émancipée de son milieu d’origine, intégrée à la France et à ses codes, en un mot assimilée. La beurette devient d’abord le symbole de la façon dont les hommes politiques français veulent intégrer les femmes d’origine maghrébine. Par exemple, l’ancienne ministre (de 2007 à 2009) Rachida Dati a souvent été désignée par ce terme de beurette. Mais plus récemment, ce mot a acquis une connotation très péjorative. Le terme de beurette a alors plutôt servi à qualifier des personnalités médiatiques telles que Nabilla Benattia ou Zahia Dehar.

Est-ce que le mot beurette est péjoratif ?

La connotation de ce mot a beaucoup évolué depuis son apparition au milieu des années 1980. Au départ, dans le contexte de la marche des beurs de 1983, le mot beurette et son masculin beur n’étaient pas du tout péjoratifs. Mais le fait qu’ils aient rapidement été repris par la classe politique en a fait des mots stigmatisants, dans lesquels les principaux intéressés ne se sont plus reconnus (d’où l’apparition du mot rebeu, verlan de beur, pour redonner un côté argotique à un mot désormais connu de tous).

Cependant, dans les années 2000, le mot beurette acquiert progressivement une connotation sexuelle, jusqu’à devenir l’un des mots-clés les plus recherchés en France sur « certains » sites de vidéos. Cette connotation colle de plus en plus au mot beurette, par suite d’une série d’implications pas forcément fondées : en se détachant de son milieu d’origine, la beurette cherche à assimiler les codes de la féminité occidentale sans y parvenir ; elle est vulgaire dans son maquillage, dans son style vestimentaire ; on en déduit que c’est une femme libérée, que l’on suspecte d’être dévergondée, voire de se prostituer.

Aujourd’hui, beurette est clairement une insulte, à la fois sexiste, raciste et à connotation sexuelle. Avec ses variantes ou ses spécialisations… : beurette à chicha, beurette à khel.

Quelle est l’origine de beurette ?

Attesté à l’écrit depuis 1987, le mot beurette est formé à partir de beur et du suffixe -ette. Beur est lui-même le verlan du mot arabe.

Le suffixe -ette s’emploie habituellement comme diminutif, mais ce n’est pas le cas ici. Dans beurette, ce suffixe sert plutôt à faire ressortir le féminin, mais il a aussi renforcé le côté péjoratif du mot. Employé de cette façon particulière, ce suffixe a aussi servi à former le mot fliquette (femme flic).

Voir également

Voir d’autres articles

Définition du mot dénouement

Définition du mot talibans

Orthographe du mot 85

Orthographe du mot voire

Prononciation du mot flammekueche

Prononciation du mot gorille

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte