Étymologie du mot

euphémisme

Quelle est l’origine du mot euphémisme ?

Le nom euphémisme vient du grec en passant par le latin. Les éléments grecs , « bien », et phêmê, « ce qui est dit, parole », ont été combiné pour former le mot euphemos, qui a un sens religieux : « utiliser une parole favorable (plutôt qu’une parole de mauvais augure) ». De là vient le nom euphêmismos, « emploi d’un mot favorable », qui aboutit au latin euphemismus de même sens.

Ce mot évolue ensuite vers le français euphémisme, qui désigne une expression atténuée utilisée pour remplacer une expression brutale ou inconvenante. Les dérivés de ce mot, euphémique, euphémiquement et euphémiser, sont peu courants.

À quelle famille de mots appartient le mot euphémisme ?

Euphémisme fait partie de l’arbre du verbe grec phánai (« dire ») qui a de nombreuses branches. Par exemple, sur l’une d’entre elles, on trouve le mot aphasie (qui désigne une incapacité à parler), formé par l’ajout du préfixe privatif a- au radical du verbe.

L’ajout d’un autre préfixe, pro- (« avant, devant »), a donné le verbe prophanai, « annoncer d’avance, prédire ». De ce mot vient prophêtês, désignant une personne qui interprète les paroles d’un oracle (notamment pour annoncer l’avenir), qui interprète et transmet la volonté des dieux, et dans la Bible, qui parle au nom de Dieu. Le mot s’est transmis via le latin chrétien propheta jusqu’au français prophète.

Le préfixe pro- a également été combiné au verbe latin fateri (« reconnaître, avouer »), dérivé du verbe fari (« dire »), qui découle lui aussi du grec phánai. Cette combinaison a abouti au verbe latin profiteri qui signifiait « déclarer ouvertement » et « se déclarer comme », d’où l’idée de « faire profession ».

C’est justement de professum, le supin de profiteri, que vient le mot profession. Profiteri a aussi donné le mot professor, qui désignait une personne se déclarant experte dans un domaine, et par extension, qui l’enseigne. Ce mot a ensuite évolué pour devenir professeur en français.

Le verbe latin fari est à l’origine de bien d’autres mots en français, comme blâmer et fée. Encore plus largement, tous les mots cités dans cet article sont en lien avec la racine grecque phaínein. Pour en savoir plus : arbre étymologique de la racine phaínein

Voir également

Voir d’autres articles

Définition du mot Android

Définition du mot profane

Définition du mot swag

Étymologie du mot fée

Orthographe du mot chef-d’œuvre au pluriel

Prononciation du mot sourcil

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte