Définition du mot

bougre

Quelle est la définition du mot bougre ?

Le mot bougre a plusieurs sens en français, y compris des sens qui ont disparu. Sa connotation aussi a beaucoup évolué. Dans presque tous les cas, il désigne un homme, un individu, mais avec différentes nuances de sens.

De nos jours, dans son sens le plus répandu, ce mot désigne un homme plein d’entrain, audacieux, capable de jouer des tours ou de se retrouver dans des situations compliquées ou aventureuses, pour lequel on ressent de la sympathie et de l’indulgence s’il agit mal.

Ce mot s’utilise surtout dans de courtes expressions comme un pauvre bougre (« un homme qui n’a pas eu de chance »), c’est un bon bougre (« c’est un brave homme »), ce n’est pas un mauvais bougre (« il a bon fond même s’il agit mal ou avec maladresse »).

Quand on dit juste oh le bougre ! par exemple, on veut dire par là que c’est un homme ou un garçon un peu coquin, un garnement, qui nous surprend par ses actions et qui n’agit pas comme on le voudrait, mais pour qui au fond on ressent de l’affection.

Ensuite, le mot bougre se retrouve associé à un mot péjoratif, dans des formules comme bougre d’âne, et plus rarement bougre de crétin, bougre de con, etc. Ces formules sont insultantes mais souvent considérées comme sans gravité (selon la force du mot qui suit bougre de).

Enfin, dans le français parlé à La Réunion et dans certaines régions d’Amérique du Nord, bougre signifie simplement « homme, individu quelconque ». Il est d’ailleurs repris en créole réunionnais sous la forme boug avec le même sens, et ce mot de créole est revenu en français.

Les sens disparus du mot bougre

À l’origine, le mot bougre désignait un chrétien hérétique du courant du bogomilisme (apparu au Xe siècle). Les bogomiles, qui reniaient certains sacrements religieux comme le mariage, ont été persécutés au Moyen Âge. Le mot bougre provient du latin bulgarus, « bulgare, de Bulgarie », car les bogomiles se trouvaient principalement en Bulgarie.

Par la suite, bougre a pris le sens de « homme qui a des mœurs homosexuelles », car ces pratiques sexuelles étaient attribuées aux bogomiles par leurs ennemis. Ce second sens s’est éteint au XVIe siècle mais par la suite le mot a continué de véhiculer une connotation péjorative.

Le mot bougre est-il insultant ?

Est-ce que traiter quelqu’un de bougre est insultant ? Dans la plupart des cas, non. On a détaillé les nuances de sens actuelles de ce mot et il n’y a que dans des formules comme bougre de con qu’il véhicule une intention plus ou moins péjorative – mais davantage à cause du deuxième nom qu’à cause de bougre.

Sinon, employé seul, bougre a aujourd’hui totalement perdu la connotation péjorative qu’il possédait autrefois.

Voir également

Voir d’autres articles

Définition de l’expression force de dissuasion

Définition du mot karma

Définition du mot michto

Orthographe du mot monsieur

Orthographe du mot professionnel

Synonymes de l’expression par le biais de

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte