Conjugaison du verbe

pouvoir

Comment conjuguer le verbe pouvoir ?

Pouvoir figure parmi les dix verbes les plus fréquents de la langue française et il est nécessaire de savoir le conjuguer. Mais sa conjugaison n’est pas très régulière… On l’emploie le plus souvent devant un autre verbe à l’infinitif : je pourrai venir mardi. On l’emploie aussi très souvent dans des questions, pour atténuer légèrement une demande : pouvez-vous me rappeler ? plutôt que rappelez-moi. Dans ce cas, on place un trait d’union entre le verbe et le sujet.

Ses formes que l’on emploie fréquemment sont surtout celles du présent, il peut, je peux, pouvez-vous, mais aussi il pouvait à l’imparfait, il pourrait au conditionnel, et le participe passé comme dans j’ai pu.

Le verbe pouvoir conjugué au présent

Au présent, au singulier, il a les terminaisons -x, -x, -t (tout comme le verbe vouloir) : je peux, tu peux, il peut. Remarque : quand on pose une question à la première personne, on emploie aussi puis-je, dans un registre soutenu. Et au pluriel, nous pouvons, vous pouvez, elles peuvent.

Quelques exemples de phrases courantes avec le verbe pouvoir au présent : je peux t’appeler ?, en quoi puis-je vous aider ?, tu peux le faire, peux-tu répéter ?, il peut s’agir d’un problème temporaire, la situation peut être amenée à évoluer, ça peut servir, ça ne peut pas faire de mal, ça peut arriver à tout le monde, ça peut aller, on peut se tutoyer, nous pouvons vous proposer une réduction, pouvons-nous convenir d’un rendez-vous ?, vous pouvez compter sur moi, pouvez-vous me renvoyer le document signé ?

Pouvoir au conditionnel présent

Au conditionnel présent, on utilise la base pourr-, associée aux terminaisons régulières de ce temps : je pourrais, tu pourrais, elle pourrait, nous pourrions, vous pourriez, ils pourraient. Dans quelques phrases, ça donne : je pourrais peut-être vous aider, pourrais-je vous appeler ?, tu pourrais me tenir au courant, pourrais-tu me donner ton numéro ?, elle pourrait avoir lieu le 27, ça pourrait être pire, ça pourrait aller mieux, ça pourrait être toi, pourrions-nous nous rencontrer prochainement ?, pourriez-vous faire le nécessaire ?, ces documents pourraient m’être utiles.

Conjuguer pouvoir à l’imparfait

À l’imparfait, le verbe pouvoir se conjugue avec la base pouv- et les terminaison régulières de l’imparfait : je pouvais, tu pouvais, il pouvait, nous pouvions, vous pouviez, elles pouvaient. Quelques phrases : je ne pouvais rien dire, tu ne pouvais pas mieux tomber, tu ne pouvais pas savoir, si on pouvait remonter le temps, pouvait-il faire autrement ?

Au futur

Passons au futur. Le verbe pouvoir a la même base au futur qu’au conditionnel présent. On conjugue je pourrai, tu pourras, on pourra, nous pourrons, vous pourrez, elles pourront. Attention, à la troisième personne du singulier, quand on pose une question, on écrit pourra-t-il, pourra-t-elle, pourra-t-on, en ajoutant un t et avec deux traits d’union. Exemples d’emploi : je ne pourrai pas venir demain, tu pourras toujours compter sur moi, elle ne pourra pas avoir lieu, on pourra se voir dimanche, peut-être pourra-t-elle venir ?, nous pourrons en discuter plus en détail, comme vous pourrez le constater, elles pourront vous être utiles.

Pouvoir au subjonctif présent

Au subjonctif présent, le verbe pouvoir devient : pour que je puisse, que tu puisses, qu’elle puisse, que nous puissions, que vous puissiez, qu’ils puissent. Voici quelques contextes dans lesquels on emploie pouvoir au subjonctif : s’il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour vous, s’arranger afin que tu puisses venir, faire le nécessaire pour qu’elle puisse être payée, c’est le moins que l’on puisse dire, afin qu’on puisse s’organiser, je me battrai pour que vous puissiez vous exprimer.

Les erreurs les plus courantes

D’abord, ne pas confondre il peut être avec l’adverbe peut-être, synonyme de probablement. On n’écrit pas il peut-être, cela peut-être. Ensuite, au futur et au conditionnel, ne pas oublier les deux r : on n’écrit pas il pourait, ni pouras-tu. Enfin, le participe passé pu est invariable. Il ne prend jamais des formes telles que ils ont pus, tout ce qu’elle a pue ou nous avons pues constater.

Voir également

Conjugaison du verbe aller

Conjugaison du verbe finir au passé simple

Conjugaison du verbe manger

Conjugaison du verbe naître au passé simple

Conjugaison du verbe nettoyer

Conjugaison du verbe renvoyer

Découvrez Orthodidacte

Reprenez confiance en vos écrits avec Orthodidacte ! Spécialiste de la langue française, Orthodidacte conçoit des outils pour améliorer sa maîtrise des écrits en langue française, notamment dans un cadre professionnel.

Découvrez toutes nos offres sur www.orthodidacte.com !

Découvrir Orthodidacte